Biographie

Né en Août 1972, j’ai grandi au bord de la mer, sous le soleil, près de Perpignan.

Au milieu d’une enfance modeste et heureuse, un drame a marqué mon futur. J’ai alors choisi de suivre une voie sécuritaire plutôt qu’une autre plus fidèle à ce que j’ai toujours été. Ainsi, je suis devenu ingénieur en conception mécanique. J’ai ensuite occupé des postes à fortes responsabilités m’amenant en de nombreux endroits sur la planète. Ces voyages m’ouvraient les yeux sur les cultures, nos ressemblances, nos différences, nos pulsions de vie ou de mort, et comme un témoin, nos arts.

J’ai orienté mes expériences professionnelles avec la volonté de trouver ou inventer le travail qui adjoindrait la technique à l’art. Je m’en suis parfois approché en intervenant dans l’évènementiel ou l’industrie du luxe, mais je n’ai pas eu la satisfaction attendue car l’art prenait énormément de place dans ma vie.

Il y a près de 15 ans, j’ai commencé à sculpter, d’abord, l’argile, puis le plâtre, les résines et la cire d’abeille. Pendant quelques années, je continuais à travailler, en sculptant quand je pouvais. J’apprenais la myologie, l’ostéologie, l’anatomie  du corps humain dans ses moindres détails. Je suis devenu spécialiste en la matière.

Mes nombreux voyages, aussi lointains furent-ils, ont toujours souligné l’étonnante ressemblance entre chaque humain. Certes, quelques morphotypes ethniques nous distinguent mais il est frappant de constater les similitudes dès qu’il s’agit d’émotionnel. Le langage du corps et du cœur fait que deux inconnus ne parlant pas la même langue arrivent à échanger et se comprendre. J’ai voulu comprendre le fonctionnement de notre psyché et ses arcanes. J’ai donc passé quatre années à étudier l’analyse transactionnelle et la psychologie. Après une longue réflexion et quelques rencontres décisives, j’ai compris que je ne pouvais pas renoncer à ce que je suis fondamentalement.

Aujourd’hui, je suis sculpteur, régulièrement, j’expose mon travail, à la Rochelle, dans la région bordelaise (château de Vayres, Saint-Emilion, …) ou Bordeaux (Journées du patrimoine avec  la Fonderie des Cyclopes). J’ai la chance d’être régulièrement l’invité d’honneur de belles expositions.

Les maîtres du XIXème, leur maitrise sculpturale ainsi que les artistes du début du XXème siècle et leur sensualité sont pour moi des guides.

Mon travail repose sur la mise en abyme de l’humain et de ses dimensions potentielles passées, présentes et futures, ici et ailleurs. Par l’addition de représentations hyper-réalistes d’Humains et d’attributs de « Surhommes », j’insiste sur la nécessité existentielle du non-jugement. Ces visages et ces corps nous ressemblent, qu’ils évoquent un asiatique, une africaine, un caucasien ou vous ou moi, ils nous sont si familiers et nous paraissent si « beaux », magnifiés par la sculpture. Pourtant, en ajoutant systématiquement quelques différences morphologiques ou génétiques très visibles, j’intensifie les différences … tout en restant accessible à l’œil et à l’imaginaire.

Par mon travail et mes sculptures, je souhaite diffuser à mon échelle, un message d’universalité et d’amour. Mes moteurs sont la recherche de l’excellence et de l’esthétique pure, évidente mais aussi le partage et la transmission à l’occasion des cours et des stages de modelage que j’anime régulièrement.

Qu’elles soient issues de mythologies, de contes, de rêves ou d’univers fantastiques, les sculptures que je réalise, ont toutes définitivement l’Humain comme colonne vertébrale.

Fredcarre

3 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×