Livre d'or

13 message(s) dans le livre d'or

Cette nuit je n'ai fait qu'effleurer ton site tout simplement parce que je me demandais ce que tu était devenu depuis 11 ans que l'on ne s'est vus.
J'y suis revenu plus longuement. J'y ai bien sûr retrouvé quelques unes de tes œuvres de jeunesse, lorsque nous travaillions ensemble, et puis ton évolution … mais en restant fidèle à ta pensée de modernisme dans la conception tout en t'approchant des grands maîtres passés. Tu es proche du Bernin ! Je vois souvent des sculptures modernes, que d'aucuns appellent œuvres d'art, qui peuvent être produites en moins d'une journée. Lorsqu'on ne finit pas c'est tellement plus facile !
Tes finitions sont fantastiques. Tu as très largement dépassé celui qui fût notre premier professeur, qui je crois reste égal à lui-même, c'est-à-dire un bon technicien travaillant pour lui sans se préoccuper de ses élèves. Mais ce n'est peut être pas plus mal ! Aussi tairais-je son nom par pure discrétion.
Dommage que nous soyons si loin, j'aurais plaisir à venir toucher tes œuvres, pour palper la qualité des finitions. Mais sait-on jamais, si un jour je vais de mon sud-est passer quelques jours dans ton sud-ouest … Et si toi, tu viens à passer dans le Comté de Nice, n'hésite pas à m'appeler.

  • Michel Audebert (site web)
  • Le 01/02/2017

Vous avez un travail magistral, qui va bien au-delà d' une technique non moins impressionnante !...

Votre recherche est en fait "fondamentale"... De vos voyages à travers le monde, vous avez en avez fait un parcours initiatique tout à fait personnel qui curieusement vous a amener à découvrir ce que vous appelez une forme d' "Homme Universel" dans ce qu' il a de commun au-delà de toutes ses différences !

On est d' abord étonné par un aspect souvent "mythologique" dans vos sculptures... Au premier abord, on pense à une mythologie personnelle de créateur artiste, mais ne serait-t-elle pas en fait une "Mythologie Universelle" appartenant à l' histoire de l' "Homme Universel" que vous avez découvert ?!...

Vous me faites le grand honneur de trouver dans mon propre travail de photographe, des résonnances au votre... Nous avons peut-être en commun une certaine approche naturaliste et réaliste du corps humain, non dénuée d' une certaine "sensorialité" ou même de sensualité ! Cependant, ma démarche recherche l' Intemporel plus que l' Universalité... Une autre différence également, provient du fait que mon évocation de l' Humain, se situe en dehors de l' idée de culture et de civilisation, mais plutôt dans les temps plus anciens, de notre rapport naturaliste avec l' environnement et la Création... Et ceci bien avant l' évolution de l' Homme, et des ses dédales culturels, où il a perdu beaucoup de son authenticité !

Votre sculpture est d' une Beauté totale, de par sa précision au service de l' authenticité... Cette Beauté est elle-même au service d' un propos et d' une réflexion remarquables !

Michel Audebert

  • nicole
  • Le 27/11/2016

merci a Fredange de booster ma creativité celle qui me fait vivre nicole

UNE MANDIBULE, UN JUGE DE PAIX, UNE DIAGONALE, UNE CARONCULE ET UN RATON LAVEUR.

Que dire de ma semaine d’apprentissage à l’ASA, chez Fredange, dans l’atelier de Frédéric DUCA à Saint-Médard-en-Jalles ?
Tout commence par une envie folle d’évoluer au sein de mon petit univers devenu étriqué, entre argile et terre chamottée.
Après avoir surfé, je déniche enfin ce stage tant recherché qui doit me permettre d’avancer et de moins douter. Je veux sculpter l’humain… Il me faut acquérir technique et savoir.
Prête à avaler 2000 bornes, je délaisse ma douce côte d’Opale pour rejoindre celle d’Argent et m’installer pour une semaine juste à côté du grand océan.
Ce lundi matin me voici tôt levée, impatiente de découvrir cet atelier que j’ai imaginé.
Mon GPS me guide vers Pierre Ramond, tout au fond de son impasse. Quelques pas, puis je découvre l’endroit un peu à l’écart de la route, entre potager et salon d’été.
Frédéric m’accueille, souriant, me présente Sylvie qui, comme moi, désire dompter ses doigts. De larges baies éclairent l’endroit, il y règne une douce chaleur, l’ardant poêle à bois aidant.
Nous faisons connaissance, échangeons sur nos attentes, nos besoins, nos envies. Nous découvrons un maître de stage passionné, attentif et cultivé. Je me sens sereine, je ne me suis pas trompée, je vais bien bosser, c’est sûr !
D’un coup, un immense malaise m’envahit : Taurus m’observe, l’élément Terre m’interroge, les visages fragmentés me dévisagent, Sandra se moque et… Alain Juppé essaie de me séduire ! Il y a du monde !
Ah, ah, ah… Je reprends mes esprits et me retrouve très rapidement dans le vif du sujet.
Attention Mesdames et Messieurs, dans un instant ça va commencer, de l’os au périoste, de la sclérotique jusqu’au zygomatique, sans oublier le « al » de nasal, septal, palpébral, lacrymal, pariétal et temporal, proximal et distal, bien avant le « ule » de clavicule, mandibule, caroncule, lobule et tubercule.
Puis, les jours suivants, attention aux sens des muscles, dépression et jonction, septum et philtrum, convexe et concave, 9 à l’envers ou 6 à l’endroit, oreille droite ou oreille gauche ? Sortez le juge de paix ! Le sillon labial n’est jamais droit au repos, l’oreille est placée postérieurement à l’intersection des diagonales, faut un quartier d’orange pour une oreille, pas de terre sur la rondelle, plantez les pouces, angle de 10° par rapport à la verticale, 5 yeux en largeur, regardez Oscar, faut un bel arrondi vu du dessus, dégagez la conque, le conduit auditif est planqué en biais derrière le tragus, faut planter l’outil magique, placez les sterno-cléido-mastoïdiens et n’oubliez pas d’arrondir la trachée artère, faut 6 plans pour le nez, tant qu’à faire mettez vous dans l’axe et n’oubliez pas que le cerveau ne donne jamais la bonne solution en premier !
Certains soirs, je rentre au logis épuisée, parfois même découragée.
Cependant, le lendemain matin, je repars, m’éloignant de l’indomptable et puissant océan, Je roule tranquillement au beau milieu de ces landes mystérieuses en ce mois d’octobre, tant la brume les recouvre d’un voile de soie grise en un dégradé extraordinaire. Mon esprit vagabonde et je puise mon énergie inlassablement dans ce spectacle grandiose, à l’orient, au lever du jour et suis joyeuse de pousser une nouvelle fois la porte de l’atelier.
Ce stage est intensif et d’une telle richesse ! Jamais plus je ne sculpterai comme avant, tu me l’avais bien dit, Frédéric ! Mon regard change, plus critique, plus exigeant.
Toutefois, je ne suis qu’au début de la route, le chemin est long, interminable même. J’ai quelques outils en main, le travail me permettra d’avancer ainsi que le souvenir de ces heures de formation.
Merci Frédéric d’avoir amené mon cerveau en ébullition!
Merci Frédéric de m’avoir fait douter, de m’avoir poussée dans mes retranchements.
Merci pour tant de partage, d’attention, de pédagogie, de patience, d’intelligence.
Merci de m’avoir montré le chemin du geste efficace, de la main agile, du regard modifié.
Merci.
Et puis bonne route à toi le passionné, le créatif, l’homme rigoureux, cultivé et curieux, l’humaniste.
Bonne route à toi, l’ARTISTE !

  • WEYAND Fabienne
  • Le 15/09/2016

Bonjour,
je suis la secrétaire de l'ANIENIM, je viens de visiter votre site. Bravo pour vos œuvres, ça me plait beaucoup ce que vous créez !
Merci pour votre talent.
Cordialement
fabienne WEYAND

  • Corbin jeanne alias" Jancor" ou "Jan" (site web)
  • Le 23/05/2013

Quand nos arts se confondent…

Comme un dieu planétaire
Vous modelez la divine matière…
Le résultat est fantastique,
Vous excellez dans votre pratique.
Vos sculptures belles et fières
Se dressent entre ciel et terre !

Pour mon égo, je vénère
Les muses et leur savoir-faire !
Dans un arc en ciel poétique
Ou la couleur se mêle à l’onirique
Je versifie tous les « mots » de notre terre,
Bien et mal se lient sans mystère !

Pour Frédéric

Jeanne, ton amie des arts

  • GAIGNARD Maie-Christine
  • Le 02/11/2012

La terre dort, s'éveille, flancs, sein, colère, inflexions, convulsions...respiration de la terre...mère que tu cherches à distancer et à apprivoiser par la gracilité de cette sculpture. Chapeau !!!

  • LAMBERT Phiphi (site web)
  • Le 31/10/2012

De Cap Sittelle me voici dans ton monde intemporel ; la perfection assurée, bravo l'artiste !

  • Angéline Gionet (site web)
  • Le 23/10/2012

Bravo à Frédéric. C'est le nom de mon mari et jèn suis fière

  • Stephane
  • Le 06/09/2012

Quelle découverte que ce site et ce sculpteur. Perfection des formes et fluidité des lignes. L'expression de ces visages "fantasy word" est un appel au rêve eveillé. Merci pour ce voyage.
Un grand scultpteur sans aucun doute.

Une grande admiratrice, bientôt ton élève qui j’espère te fera honneur !
Je te souhaite beaucoup de succès .
Amicalement

Je suis fascinée à la découverte de chacune de tes oeuvres. Mi cartésiennes, mi irréelles, elles m'apparaissent pourtant toujours proche de la réalité. Belle expression émotionnelle, beau regard....belle continuation.

Puisque c'est un livre d'or, j'entends que ma parole le soit...
Frédéric est un multi-talentueux personnage, dont j'honore la sensibilité et l'intelligence ; il excelle dans de nombreux domaines mais ce que je retiens quant à moi avant tout, c'est son humanité, riche et profonde de tout son vécu.
Ce qu'il traduit par la forme est pour moi, un immense appel à la beauté et au féminin. Bref, ça y est, te voilà propulsé dans la vitrine ! Un grand bravo pour ton courage et ta détermination ! Méga bisous...

Écrire un message sur le livre d'or

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×